Mise à jour

  • Mise à jour :
  • Camino de la Morciguilla 19/092017
  • El Astillero 09/09/2017

mardi 30 juin 2009

Tirtacou




Découvert en 1998, c'est le plus ancien des sites des Corbières et c'est aussi le plus vaste. Balladez vous donc sur les images satellittes de google hearth pour juger par vous même: une montagne de blocs !!!. Malheureusement, le rocher est assez inégal: poudingue grésifié, il est en général excellent et très prisu dans les zones peu raides et délité dans les dévers. Les possibilités sont donc immenses et de qualité dans le niveau facile et moyen, mais plus limitées, quoique conséquentes vu la taille du site, dans le 6 et au delà.

Acces:


View Tirtacou in a larger map

La carte ci-dessus recense tous les secteurs où des blocs ont été ouverts. certains, vu la fréquentation, sont sans doute retournés à l'état sauvage. L'abondance de la neige de l'hiver dernier à par ailleurs briser un grand nombre de branches, obstruant ainsi certaines sentes d'accès. Parking, accès et topo de chaque secteur seront complétés au gré de nos visites afin de délivrer une information fiable et sont (seront) accessibles à partir de la carte en cliquant sur le repère puis sur le lien contenu dans l'étiquette ou en cliquant dans la liste ci dessous:

Col du tour
roc de tirtacou



L'arbousier: l'arbre roi de tirtacou

Le chasseur de sanglier sévissant régulièrement dans le coin, il est fortement déconseillé de tenter d'y grimper les jours de chasse, voir extrêmement dangereux pour certains secteurs (rapport aux balles perdues comme nous l'a si aimablement suggéré un autochtone cagoulé).

Outre les recommandations d'usages,les parkings étant inexistants, garez vous de manière à ne pas gêner la circulation sur la piste.

Un petit mot pour les éventuels ouvreurs :



Le lichen local étant tenace et abondant, l'ouverture à Tirtacou est parfois assez ingrate. Un petit truc pour économiser l'huile de coude: munissez vous d'un pulvérisateur rempli d'eau et humidifiez généreusement avant de brosser.

Aucun commentaire: